Actualités Ce que je défends

Nous saluons le lancement de la plateforme politique CNC pour la tenue d’un dialogue inclusif au Tchad

L’idée de créer une plateforme réunissant tous les partis politiques, les mouvements politico-militaires et les organisations de la société civile et de la Diaspora pour réclamer un dialogue politique au Tchad, a germé dans nos têtes depuis 2018 au sein de notre parti, le Conseil National de la Résistance pour la Démocratie (CNRD).

L’objectif était de convaincre les politico-militaires que la solution à la crise est politique et de faire admettre que l’organisation d’un dialogue inclusif prôné depuis 2012 par toute la classe politique et la vraie société civile au Tchad est l’unique voie pour sortir notre pays de l’impasse actuelle.

Nous nous félicitons, aujourd’hui, du lancement de la plateforme Conseil National pour le Changement (CNC) qui a pour seul objectif la tenue d’un dialogue politique inclusif pouvant conduire à la réconciliation nationale et à une transition pacifique au Tchad.

Le Conseil National pour le Changement (CNC) est donc un socle politique destiné à faire un front commun entre tous les partis politiques de l’intérieur et de l’extérieur, les mouvements politico-militaires, les organisations de la société civile et de la Diaspora, pour faire faire pression sur le régime tchadien afin de mettre en place une véritable réconciliation dans le but d’éviter une nouvelle guerre au Tchad.

En continuant à refuser tout dialogue avec les opposants malgré l’appel pressant de l’ONU, le régime d’Idriss Déby sera de plus en plus  isolé sur la scène internationale et se heurtera très rapidement à une farouche résistance post-électorale qui risque de précipiter notre pays dans le chaos.

Nous appelons tous les partis politiques, les mouvements politico-militaires, les organisations de la société civile et de la Diaspora, toutes les forces vives de notre pays à rejoindre cette plateforme CNC afin d’œuvrer pour un dialogue inclusif, constructif, franc et sincère entre tous les fils et filles du Tchad.

Nous sollicitons l’implication et l’appui des Nations Unies (ONU), de l’Union Européenne (UE), de l’Union Africaine (UA)  et de tous les pays amis du Tchad,  pour que tous les acteurs concernés s’engagent dans un processus de dialogue inclusif qui sera placé sous l’égide de la Communauté internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.