Actualités Ce que je dénonce

Les attaques armées contre les domiciles et le siège des locaux des partis d’opposition doivent immédiatement cesser au Tchad

Après l’attaque avec des chars d’assaut contre le domicile du candidat déclaré à la présidentielle Yaya Dillo qui a fait plusieurs morts dont la mère de l’opposant, les forces du régime de N’Djaména encerclent depuis le 6 mars le siège du parti politique «Les Transformateurs» empêchant ainsi les militants d’accéder à l’intérieur du siège et touchant même les voisins dans leurs mouvements.

C’est une mesure illégale qui viole le droit à la libre circulation des personnes pas seulement à Chagoua, mais aussi dans tout l’espace sous-régional de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (Cémac).

L’attaque à l’arme lourde contre le domicile d’un opposant et l’encerclement du siège d’un autre parti d’opposition ne peuvent pas constituer une solution à la crise tchadienne. Et les méthodes autoritaires, violentes et expéditives ne feront que dégrader encore davantage le climat politique actuel.

Le dialogue national inclusif réclamé par tous les partis politiques, les politico-militaires et la société civile, et demandé par l’ONU, est la seule alternative possible pouvant conduire à la réconciliation de tous les Tchadiens et au développement de notre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.