Actualités Notes politiques

Condamnation des violences intercommunautaires au Batha et au Ouaddaï, dans le centre et dans l’est du Tchad

Quelques jours après les violents affrontements entre agriculteurs et éleveurs qui ont eu lieu dans le Département de la Kabbia, au Mayo-Kebbi Est dans le sud-ouest du Tchad, un conflit intercommunautaire meurtrier a fait ce samedi 24 morts suite à un différend foncier à Achiguek, dans le département d’Assinet, province du Batha.

Un autre conflit a fait une dizaine de morts cette semaine, à une vingtaine de kilomètres d’Abéché, au Ouaddaï, selon le journal Alwihda.

La multiplication de ces conflits intercommunautaires montre que l’Etat tchadien n’a pas les capacités de garantir la sécurité des populations. En outre, cela explique que les structures institutionnelles de médiation et de prévention de conflits ne fonctionnent pas non plus au Tchad.

Nous condamnons fermement ces violences intercommunautaires et appelons le gouvernement tchadien à prendre ses responsabilités afin d’apaiser les tensions entre les communautés et de rechercher des solutions justes et durables aux conflits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.