Actualités Ce que je dénonce Notes politiques

11 août 2022: le Tchad a 62 ans

A l’occasion de la célébration du 62e anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale, nous souhaitons une bonne fête de l’indépendance à toutes les Tchadiennes et à tous les Tchadiens.

62 ans après son indépendance, à l’ère de la technologie numérique, le Tchad se cherche toujours en tant que Etat.

L’espoir suscité par l’arrivée au pouvoir du Conseil Militaire de Transition (CMT) s’était vite émoussé. Le système de prédation et de corruption qui sévit au Tchad depuis plus de trois décennies a été rapidement reconduit dans tous ses aspects. Son éradication reste donc un rêve lointain.

Aucune des conditions indispensables à un véritable dialogue national au Tchad, pouvant aboutir à une paix durable, n’est remplie. Tout le processus en cours est une fuite en avant tendant à faire semblant d’exécuter une exigence des partenaires internationaux de notre pays.

La junte militaire qui s’était arrogé tous les pouvoirs au Tchad, au lendemain de la mort de l’ancien dictateur Idriss Déby, entend maintenant choisir lui-même ses interlocuteurs majoritairement parmi ceux-là même qui ont pillé les ressources, afin de perpétuer la dynastie régnante.

La réconciliation nationale, aboutissement du processus d’un vrai dialogue, n’aura donc pas lieu, et la résolution des problèmes accumulés depuis plusieurs décennies est renvoyée aux calendes grecques. L’avenir du Tchad reste donc sombre et incertain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.